Cet hiver je me suis enfin fait faire les lunettes dont j’ai besoin depuis longtemps. Encore que, en ai-je tant besoin que ça, je n’arrive toujours pas à les mettre, je continue de me servir de mes loupes lunettoïdes. Ne sachant trop à quel marchand m'adresser, j'ai opté pour la Bordelaise de Lunetterie uniquement en fonction de sa situation géographique. Une chose amusante, chez eux, c’est que la feuille de test, où sont imprimées des phrases en plus ou moins gros, était une page des Considérations intempestives de Nietzsche. Je n’ai pas dit aux opticiens que depuis quelque temps il m’arrive de voir passer aux confins de mon champ visuel une sorte d’ombre furtive, façon fantôme, très fugitive. Au début, je me suis demandé si c’était un effet de mes binocles, ou un symptôme de la dégradation de ma vue. A la réflexion, j’examine l’hypothèse que ce soit au contraire une bonification, je deviens capable de déceler ces infra-présences, qui jusqu’alors m’échappaient. Je m’apprête à faire de nouvelles découvertes.