samedi 24 janvier 2009

Pour un rêve mémorable à quelque titre, dont on a la grâce de temps à autre, combien de pauvres lambeaux psychiques, où l’on ne trouve guère que la parodie de nos petites misères, et dont l’oubli nous délivre.
Posté par Ph B à 08:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :