Lisant de la documentation sur le linguiste et polémiste Noam Chomsky, lequel aura quatre-vingts ans à la fin de l’année, je me dis que peu de ses idées m’intéressent ou me convainquent, mise à part sa prise de position très critiquée sur le révisionnisme historique. Il a estimé que Robert Faurisson avait le droit de mener ses recherches et de publier ses conclusions, quelque déplaisantes ou peu convaincantes qu’elles puissent paraître. Il a également fait observer que défendre le droit à l’expression d’idées ne signifie pas que l’on défend ces idées. Je trouve cela juste.